Facebook Limayrac  Twitter Limayrac   

Contrats de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance à durée déterminée ou indéterminée incluant une action de professionnalisation qui permet d’obtenir les mêmes qualifications ou diplômes que par l'enseignement classique tout en bénéficiant d'une véritable expérience professionnelle.

Le contrat de professionnalisation en pratique

La formation en contrat de professionnalisation alterne des périodes d’enseignement (généraux, professionnels et technologiques) en centre de formation et des périodes d’acquisition d’un savoir-faire, par l’exercice, en entreprise d’une ou plusieurs activités correspondant à la qualification visée.

Le contrat de professionnalisation : Pour qui et par qui ?

-Il s’adresse à tous les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus et aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus;

-Tous les employeurs assujettis au financement de la formation professionnelle continue peuvent conclure des contrats de professionnalisation, à l'exception de l'Etat, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics à caractère administratif

Les avantages pour les étudiants

  • Des avantages financiers qui permettent une certaine indépendance : véritable CDD, ce contrat vous donne le statut de salarié. Vous êtes rémunéré en fonction de la législation en vigueur, et des critères propres à votre entreprise d’accueil (OPCA, Convention Collective).
  • La pratique immédiate des apprentissages acquis en cours qui aide à la compréhension et contribue à la réussite de l’année d’étude.
  • Une formation gratuite, prise en charge par l'OPCA de l'entreprise
  • Une rapidité d’insertion des jeunes diplômés. Quand les étudiants ne sont pas directement recrutés par l’entreprise d’accueil, les années en alternance sont considérées par les recruteurs comme une vraie expérience concrète de terrain.
  • Le double statut : étudiant salarié, avec les avantages de chacun.
  • Une bonne transition entre le monde actif et l’école : une mise en situation qui prépare les étudiants à affronter l’environnement professionnel.

Les Avantages pour l’entreprise

  • Réduction générale de cotisations dite « Réduction Fillon »
  • Certaines exonérations si elle appartient à un groupement d’employeurs (GEIQ)
  • Prise en charge des actions de formation, d’évaluation et d’accompagnement par l’Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA)
  • Financement des frais liés au tutorat par l’OPCA
  • Aide forfaitaire à l’employeur (AFE) versée par Pôle Emploi si vous êtes demandeur d’emploi âgé de 26 ans et plus.
  • Aides supplémentaires en cas d’embauche d’un travailleur handicapé
  • Mais également de participer à la formation de son futur salarié, lui apprendre un métier et l'intégrer à la vie et la culture de l'entreprise.

-Le financement de la formation est supporté par les OPCA (organisme paritaire collecteur agréé) sur la base de forfaits horaires.

-Les salariés en contrat de professionnalisation perçoivent pendant la durée de leur contrat un salaire minimum calculé en fonction de leur âge et de leur niveau de qualification.

Sauf dispositions conventionnelles plus favorables, votre rémunération minimale sera la suivante selon votre situation :

Age

Salaire

De 16 à moins de 21 ans

55% du SMIC
65% si qualification au moins égale à un Bac pro ou équivalent

De 21 à moins de 26 ans

70% du SMIC
80% si qualification au moins égale à un Bac pro ou équivalent

26 ans et plus

85% du minimum conventionnel sans être inférieur à 100% du SMIC

Pour en savoir plus : www.travail-solidarite.gouv.fr

  • Une fois que l’entreprise a retenu votre candidature, l’Institut Limayrac s'occupe de la préparation du dossier en relation avec l’entreprise.
  • Le Service Relations Entreprises va collecter les informations nécessaires à la création du dossier, auprès de l'entreprise d'accueil, puis va le préparer conformément aux directives de la branche d'activité de l'entreprise.
  • Le dossier est ensuite transmis pour accord et financement à un OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agrée), puis à la DIRECCTE (Directions Régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi).